De Vancouver à Pékin à bord du DIAMOND PRINCESS (septembre 2010)
Françoise Massard

 
La vignette du Diamond Princess, en haut à gauche de chaque page, renvoie à la première page du dossier. La flèche ci-contre (à droite) mène au bas de la page, d'où l'on peut naviguer de page en page. L'ancre-vignette (rouge) en bas de page renvoie en haut de page. Il est aussi possible, grâce à la barre d'outils ci-dessous, de faire une recherche par mot-clé, par date, par navire ou encore par page. Par ailleurs, cliquer (ou double-cliquer) sur les photos permet de les agrandir (Ctrl+w ou clic gauche sur la croix en haut de page ferme la fenêtre de l'image grand format et permet de revenir à l'écran principal).



Recherche par escale


Vendredi 17 septembre 2010

COLLEGE FJORD (Alaska - Etats-Unis)

Dans Prince William Sound, "The Hidden Jewel", à l'entrée de Port Wells
en direction de
College Fjord
Nous avons quitté Glacier Bay hier dans le courant de l'après-midi. Nous avons suivi en soirée et toute la nuit des routes nord-ouest à travers le Golfe d'Alaska, cap sur Collège Fjord (cf.cartes) et ses glaciers (au noms de prestigieuses universités).
       

Toute la matinée d'aujourd'hui, nous continuons notre remontée vers le Nord. Après avoir passé Cape St. Elias, nous doublons Copper River Delta, avec son site historique de Katalla (première découverte de pétrole en Alaska, avec début d'exploitation, et également extraction de charbon, au début du XXe siècle; c'est également là qu'aurait coulé le fameux vapeur chargé d'or PORTLAND). Cordova, à l'embouchure de cette Copper River, est un centre actif de pêche de la fameuse espèce de saumon sauvage "Copper River Red salmon". Poursuivant notre route Nord, nous contournons Cape Hinchinbrook, le laissant sur notre tribord (avec Montagne Island sur notre bâbord). Puis nous nous engageons dans Prince William Sound où les pilotes sont embarqués au niveau de Blight Reef Pilot Station en début d'après-midi. Je n'étais sans doute pas du bon côté du navire à ce moment là, car je n'ai pas vu la vedette. Nous poursuivons notre navigation et embouquons bientôt College Fjord.


Après avoir navigué une partie de l'après-midi dans College Fjord, nous arrivons à son extrémité nord barrée par le superbe Harvard Glacier.


College Fjord fut découvert durant l'été 1899 au cours de la célèbre "Harriman Alaska Expedition", au cours de laquelle Edward Henry Harriman (1848-1909), magnat américain des Chemins de Fer (Union, Southern and Northern Pacific Railways), accompagné de scientifiques, photographes, artistes, etc., remonta toute la côte de l'Alaska, traversa l'archipel des Aléoutiennes, et poursuivit sa navigation en mer de Bering jusqu'au détroit du même nom, dans le but d'y étudier flore et faune (ci-contre, à droite, l'une des cartes publiées lors de l'expédition, crédit PBS). Ce voyage d'exploration, entièrement financé par E.H. Harriman, se déroula à bord du vapeur GEORGE W. ELDER (ci-contre à gauche, crédit Universite de Washington), réaménagé en yacht de luxe pour l'occasion. Parmi les scientifiques embarqués, John Muir (qui fit d'ailleurs l'éloge funèbre de E.H. Harriman).

Le GEORGE W. ELDER fut construit en 1874 en Pennsylvanie (Chantier John Roach à Chester) pour le compte de la Old Dominion Steamship Company, majoritairement détenue par un certain Henry O. Havemeyer, financier américain impliqué dans de nombreuses activités économiques (industrie du sucre, chemins de fer, compagnies maritimes, etc.) et lié à la fois professionnellement et par mariage avec la famille Elder, d'où sans doute le nom du navire.


Nous avons atteint la latitude la plus Nord de notre navigation : 61° 16,6' N.



De nombreux "bourguignons", plus ou moins gros, détachés du glacier, flottent tout autour de nous.


Superbes forêts d'épicéas au pied du glacier dont le front fait aux environs de 2 km de large.


College Fjord compte une douzaine de glaciers aux noms évocateurs : Columbia, Yale, Harvard, etc. Ces noms leur furent donnés lors de l'expédition de 1899, en hommage aux différentes universités auxquelles appartenaient les scientifiques qui y participèrent.


Nous quittons College Fjord en soirée



Je regagne ma cabine et m'installe quelques instants sur mon balcon pour profiter des lumières du soir



Nous arrivons bientôt au terme de ce voyage dans le Grand Nord... il est temps que je vous présente deux "hôtes" qui y sont omniprésents... "Whales" (baleines) bien sûr, mais surtout "brown bears", ces ours bruns (et leurs frères noirs, "black bears") si nombreux qu'ils s'aventurent parfois en ville, comme ce fut le cas à Juneau, et là il ne fut pas le bienvenu, les natifs le chassèrent bien vite des berges du quai auquel nous étions amarrés, pour le faire remonter dans sa forêt (juste derrière). Il était en face de moi, mais je n'avais malheureusement pas mon appareil photo pendant cette scène qui s'est déroulée très vite (c'était exactement le même que ci-dessous, peut-être un petit peu plus petit). J'étais encore sur le DIAMOND PRINCESS... Inutile de dire que j'y suis restée un peu avant de sortir et, en allant à pied en ville un peu plus tard, je me suis plusieurs fois retournée pour voir s'il ne revenait pas... Courageuse mais pas téméraire !


Notre route est maintenant sud-ouest à travers Port Wells et Passage Canal en direction de Whittier que nous atteindrons dans la nuit.

Prochaine destination : Whittier - Anchorage (Alaska - Etats-Unis)

Page précédente
Dernière mise à jour : 13.11.2010

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net