Appareillage de La Rochelle du quatre-mâts SEA CLOUD (4 juin 2011)
Françoise Massard
Cliquez sur les photos pour les agrandir

Le vénérable quatre-mâts SEA CLOUD, premier du nom, construit en 1931 (80 ans cette année), a escalé une demi-journée à La Rochelle le 04.06.2011. Nous avons pu le voir à quai ce midi. Amarré dans le bassin à flot, il doit donc retraverser le sas pour gagner le large. Tout largué à 19h15. Merci au patron de la vedette de pilotage de m'avoir acceptée à son bord, me permettant ainsi de suivre de près toute la manœuvre de sortie du voilier.


SEA CLOUD
SEA CLOUD

Pas de remorqueur, mais une vedette de lamanage en soutien.


SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD

..La traversée du sas se déroule sans trop de difficultés malgré un vent le poussant sur tribord, puis la vedette de lamanage largue la remorque.


SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD

Le SEA CLOUD sort de l'avant-port et nous le suivons pour aller récupérer le pilote au large.


SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD

Il est près de 20 h et le SEA CLOUD met le cap sur Pauillac (sur la Gironde), sa prochaine escale. Distance trop courte pour hisser les voiles. Dommage...


SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD

Nous l'admirons par tribord (belle lumière), puis le contournons par l'arrière car la récupération du pilote est prévue sur son bâbord.


SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD

Ci-dessous, la vedette de pilotage en approche de la coque du SEA CLOUD.

SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD

L'échelle de pilote est à poste et bientôt empruntée par le Pilote Eric Le Bolloc'h, suivi de Stephane Gayte, Agent Sea-Invest qui a géré l'escale.

SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD

Tandis que le SEA CLOUD continue sa route, la vedette de pilotage ramène ses "passagers" à quai, puis continue sa route vers le port de service.

SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD

SEA CLOUD (Valletta) - IMO 8843446 - Indicatif d'appel 9HOM2 - MMSI 256084000 - Voilier de croisières - 109,72x15,24x5,70m - TE 4,88 m - JB 2 532 - JN 760 - PL 788 t - Ptot 3 676 kW (quatre moteurs 4T-8cyl Enterprise DMG-38 / deux hélices à pas fixe) - Cap. 64 passagers (32 cabines) - Equipage 60 - Constr. 1931 (Fried. Krupp Germaniawerft Act. Ges., Kiel, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Hansa Shipping (Hambourg, Allemagne) - Pav. MLT - Ex SEA CLOUD OF GRAND CAYMAN (1980-1987) - Ex SEA CLOUD (1979-1980) - Ex ANTARNA (1964-1979) - Ex PATRIA(1961-1964) - Ex ANGELITA (1952-1961) - Ex SEA CLOUD (1935-1952) - Ex HUSSAR (1931-1935).
Nota : il vient (premier semestre 2011) de subir d'importants travaux de remise aux normes SOLAS au chantier allemand MWB de Bremerhaven (MotorenWerke Bremerhaven)

L'histoire mouvementée du SEA CLOUD....
Construit en 1931 par le Chantier Krupp (sur les plans du groupe d'Ingénierie navale américain Gibbs & Cox) pour un homme d'affaires de Wall Street, Edward F. Hutton, et son épouse, Marjorie Merriweather Post, elle-même une riche héritière, le quatre-mâts barque est alors baptisé HUSSAR. Le couple Hutton vit les trois-quarts de l'année dans ce palace flottant de plus de 100 m de long. Cette vie de luxe prend fin en 1935 lorsque le couple se sépare. Mais E. Hudson, grand seigneur, donne le yacht à son ex épouse qui le renomme SEA CLOUD.
Remariée peu après à un ami de longue date, l'avocat américain Joseph E. Davies, ancien conseiller du Président Wilson et Ambassadeur des Etats-Unis à Moscou (auprès de Staline), elle rejoint son mari à Léningrad (aujourd'hui Saint-Petersbourg) à bord de son yacht qui devient une résidence diplomatique. Mais la Seconde Guerre mondiale éclate et, après Pearl Harbour, les Américains s'engagent dans le conflit et cherchent à accroître leur flotte. Un temps épargné par le Président Roosevelt (dont J.E. Davies est un ami), le yacht est finalement réquisitionné par les Coast Guards en 1942. Il est alors démâté, armé, sa coque peinte en gris. Il sert de navire de surveillance et de station météorologique sous le nom de IX.99. Ayant miraculeusement échappé aux U-Boote, il est rendu à ses propriétaires en 1946 et remis en état (sa coque est alors repeinte en blanc).
Mais en 1950, Marjorie Davies n'arrive plus à couvrir les frais de son yacht de luxe (avec ses 72 membres d'équipage) et décide de le vendre. Il est alors racheté en 1952 par le président de la République Dominicaine, le Général Rafael Trujillo Molina qui dirige le pays d'une main de fer depuis 1930. Il rebaptise son yacht ANGELITA et l'utilise comme résidence flottante et siège du gouvernement. Mais le dictateur est assassiné en 1961 et la famille du défunt tente alors de rejoindre l'Europe, mais en vain. Le nouveau régime récupére le yacht et le renomme PATRIA en attendant de lui trouver un nouvel acquéreur.
Racheté en 1966 par John Blue, président du Groupe américain Operation Sea Cruises Inc. (siège à Panama) qui veut en faire un voilier-charter, il devient ANTARNA, port d'attache Colon. Suite à des difficultés financières, il est remis en vente trois ans plus tard. Stéphanie et Charles Gallagher, deux américains qui rêvent d'en faire un voilier-école ("Oceanic School") s'en portent acquéreurs. Mais en raison de difficultés juridiques entre vendeur et acheteurs, le yacht reste plusieurs années à un "quai de l'oubli" à Colon et il se degrade rapidement en raison du climat chaud et humide qui règne dans le port panaméen.

Racheté en 1978 par des hommes d'affaires allemands, sous l'impulsion d'un capitaine, Hartmut Paschberg, il est remis en état de naviguer, sous son nom d'origine SEA CLOUD, pour pouvoir regagner par ses propres moyens un chantier allemand de Kiel. Après restauration, il devient le SEA CLOUD OF GRAND CAYMAN fin 1979, avec port d'attache George Town (Iles Cayman). Il conservera ce nom jusqu'en 1987, date à laquelle il est racheté par le Groupe Hambourgeois Sea Cloud Cruises (Groupe Hansa Shipping) qui le rebaptise SEA CLOUD. C'est sous ce nom, et avec cet armement, qu'il navigue actuellement.


La flotte de Sea Cloud Cruises comprend, outre les SEA CLOUD et SEA CLOUD II, un paquebot fluvial, le RIVER CLOUD II (construit en 2001). Un troisième voilier (un trois-mâts) est en cours de construction en Espagne : le SEA CLOUD HUSSAR livrable en avril 2013 (crédit photos Sea Cloud Cruises). Quille posée en juillet 2008, navire lancé en juillet 2009.
SEA CLOUD HUSSAR (Valletta) - IMO 9483712 - Voilier de croisières - 135,70x17,20x5,65 m - JB 4 228 - PL 935 t - Ptot 4 920 kW - Prop. d'étrave (500 kW) - Cap. 136 passagers (69 cabines) - Equipage 90 - Constr. 2013 (Nodosa SL, Cangas, Espagne (coque) / Factoria Naval de Marin, Marin, Espagne) - Gérant/Opérat. Hansa Shipping (Hambourg, Allemagne) - Pav. MLT.


Françoise Massard - 06.06.2011

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net