TERRA NOVA FPSO - Prise de pilote à Cherbourg (03.07.2006)
Françoise Massard
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Comme son nom l'indique, le TERRA NOVA FPSO est un Floating Production Storage and Offloading Vessel, autrement dit un navire d'extraction-stockage-traitement du pétrole. Il intervient sur le champ Terra Nova. Ce champ d'extraction de pétrole et de gaz est situé au large (à environ 190 milles ou 350 km) de la province canadienne de Newfoundland and Labrador (NL), province qui se trouve au nord du Golfe du Saint Laurent et qui comprend le territoire du Labrador proprement dit et, plus au sud, l'ile de Newfoundland. Ce champ pétrolifère fut découvert en 1984 par Petro-Canada (qui en est toujours l'opérateur), et son exploitation, qui a débuté en 2002, est prévue pour quelque vingt à trente années. Les réserves en sont estimées à 406 millions de barils (un baril équivaut à 159 L de pétrole). Il fait partie d'un champ plus vaste, dénommé Jeanne d'Arc Formation (banc de sable pétrolifère formé à la fin du Jurassique, il y a donc 150 millions d'années environ), et comprenant le champ Hibernia et le champ White Rose (qui utilise aussi un FPSO, le SEAROSE FPSO - IMO 9274501). Le TERRA NOVA FPSO a une capacité propre de stockage de 960 000 barils et une production journalière de 150 000 barils. Le transbordement du pétrole est effectué par pétroliers-navettes ("shuttle tankers") de 80 000 à 100 000 t de port en lourd (renforcés glace comme le FPSO).
TERRA NOVA FPSO arrivant en grande rade de Cherbourg le 03.07.2006, entre le remorqueur de haute mer ATLANTIC KINGFISHER (à l'avant) et un rotor-tug de Kotug à l'arrière.
TERRA NOVA FPSO
TERRA NOVA FPSO
TERRA NOVA FPSO
TERRA NOVA FPSO

Le remorqueur de haute mer ATLANTIC KINGFISHER est un AHTS (Anchor Handling Tug Supply Vessel), c'est-à-dire un navire remorqueur ravitailleur releveur d'ancres. A droite, un RT (rotor tug) de l'armement néerlandais Kotug.


ATLANTIC KINGFISHER
ATLANTIC KINGFISHER
ATLANTIC KINGFISHER
RT de Kotug
ATLANTIC KINGFISHER (Halifax) - IMO 9255892 - Indicatif d'appel CFH8948 - MMSI 316004840 - Remorqueur/Releveur d'ancres/Supply offshore - 80,00x18,05x8,00 m – TE 6,60 m - JB 3 453 – JN 1 147 – PL 2 500 t - Ptot 12 000 kW (quatre moteurs 4T-6cyl Bergens-Rolls-Royce Marine B32-40L6P / deux hélices à pas variable) - Propulseurs transversaux (dont un rétractable) - Traction au point fixe 170 t - Constr. 2002 (Halifax Shipyard, Halifax, Nouvelle Ecosse, Canada) – Gérant/Opérat. Atlantic Towing Ltd. (St-John, New Brunswick, Canada) - Pav. CAN.

La station de pilotage de Cherbourg doit, ce 03.07.2006 en fin d'après-midi, déposer deux pilotes anglais à bord du supply (ils resteront à bord jusqu'à Rotterdam). Me trouvant encore à Cherbourg (j'y étais venue la veille pour l'escale du QUEEN ELISABETH 2), le pilote major me propose d'embarquer sur la pilotine. Je n'hésite pas un instant, d'autant que je n'ai encore jamais vu de près un FPSO.



Parti de la côte Est du Canada en juin 2006, le TERRA NOVA FPSO a mis le cap sur Rotterdam-Botlek où il va être en arrêt technique pour maintenance programmée au chantier néerlandais Keppel Verolme (chantier spécialisé dans la conversion de pétroliers en FPSOs et dans la maintenance de ces derniers). Il devrait être de nouveau opérationnel, sur le champ Terra Nova, dès la fin septembre.



Les pilotes sont maintenant à bord du AHTS et, avant de rejoindre son quai de service dans le port de Cherbourg, la vedette de pilotage contourne partiellement le convoi pour que je découvre encore mieux cette "usine chimique flottante". Merci au patron de la vedette. Installations impressionnantes (hélas, soleil face à l'objectif). Le mélange "naturel" pétrole-gaz-eau est en effet remonté "tel" depuis le fond, la séparation des constituants se faisant à bord du FPSO.


TERRA NOVA FPSO
TERRA NOVA FPSO
TERRA NOVA FPSO

TERRA NOVA FPSO (St John's, NL) - IMO 9183532 - Indicatif d'appel VCXF - MMSI 316298000 - FPSO - 292,24x45,55x28,20 m - TE 20,00 m - JB 110 720 – PL 120 000 t - Ptot 111 480 kW (deux moteurs Diesel 4T-28cyl Wartsila 18V32 de 6 840 kW chacun et deux turbines à gaz Alstom PG6551B de 48 900 kW chacune sont couplés à quatre générateurs (2 x 46 410 kW / 2 x 6 500 kW) connectés à trois moteurs électriques (6 500 kW) qui entraînent trois hélices directionnelles) – V 12 nd -- Deux propulseurs d'étrave (5 000 kW) - Cap.155 000 m3 (14 cuves) - Constr. 2000 (Daewo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) – Propr./Gérant/opérat. Suncor Energy (Calgary, Canada) - Opérat. Petro-Canada (St. John's Newfoundland, Canada) - Pav. CAN



Françoise Massard - 26.01.2011

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net