Evitage en eaux resserrées à Rouen du CMA CGM LICORNE (09.2006)
Françoise Massard
Cliquez sur les photos pour les agrandir

Si la navigation est l'art de calculer et de tracer la route du navire, la manœuvre est l'art de faire évoluer le navire en toutes circonstances, et quoi de plus valorisant pour le capitaine et le pilote que de faire une "belle manœuvre". Bien sûr, le commandant connaît les qualités évolutives de son navire, la puissance de ses machines, la distance d'arrêt, etc. Bien sûr aussi, le pilote connaît parfaitement son "environnement de travail", ici la Seine avec ses multiples dangers (les bancs qui se déplacent, les renverses de courant, les crues, la brume, etc.). Mais l'un et l'autre doivent faire appel en plus à leur "sens marin" pour savoir apprécier et utiliser ou combattre les forces extérieures "naturelles", vent et courant en particulier, et surtout en navigation fluviale, comme c'est le cas ici lors de l'accostage au Terminal Conteneurs du Port de Rouen.

Lors de mon stage à Port Revel, j'ai eu l'occasion d'étudier en détail — en théorie et en pratique — la giration en eaux peu profondes, les manœuvres d'accostage/appareillage avec ou sans courant et/ou vent, l'accostage avec ancres, les manœuvres en eaux resserrées, les effets de berges, etc. Je souhaitais passer de la similitude de Froude à la vraie grandeur : cette occasion m'a été récemment offerte par la Station de Pilotage de la Seine. J'en remercie la direction qui m'a permis — en accord avec le commandant du PC — de remonter la Seine, de Caudebec à Rouen, à la passerelle du porte-conteneurs CMA CGM LICORNE (Caudebec est en effet le site de relève entre les "pilotes aval" et les "pilotes amont"). Ce document ne présente — en images — que l'arrivée au Port de Rouen, l'évitage du navire et sa mise à quai.


Le port de Rouen est tout proche, le remorqueur BON SECOURS I arrive pour servir le CMA CGM LICORNE.

Tout est prêt pour le passage de la remorque

La zone d'évitage est en vue, le remorqueur entre en action. Le CMA CGM LICORNE doit accoster bâbord à quai, cap à l'aval.
L'évitage est amorcé, les ordres du pilote s'accélèrent pour donner le cap et le régime moteur, ainsi que les ordres au remorqueur.
L'évitage se poursuit à faible vitesse, avec calme et précision. Passé le droit du quai, le navire commence sa phase d'approche.
L'angle d'approche se réduit progressivement…
…aidé en cela par le BON SECOURS I qui facilite la giration du PC autour de son "pivot point".
En fin de manœuvre, le remorqueur retient au contraire le cul du navire pour lui éviter de tosser le quai.
Le PC est maintenant parfaitement parallèle au quai, les lamaneurs entrent en action, capelant les amarres sur les bites du quai.
Mission accomplie pour le remorqueur rouennais qui récupère sa remorque.
C'est maintenant au tour des portiques d'entrer en action
Corobe™ = palonnier tournant utilisé pour placer des conteneurs dans le sens de la largeur d'un navire.
Comme on le voit, l'intermodal commence à se développer, en particulier le transport fluvio-maritime de conteneurs.
Plusieurs opérateurs desservent la liaison Le Havre-Rouen-Gennevilliers (Logiseine – le pionnier – mais aussi MSC, River Shuttle Container, Carline, Marfret, Maersk), ligne sur laquelle le trafic conteneurs a augmenté de 40 % entre 2004 et 2005. Chaque unité fluviale peut transporter, en gros, de 100 à 350 evp suivant qu'il s'agit d'un automoteur ou d'un convoi poussé.

Quelques photos du CMA CGM LICORNE à Rouen.
CMA CGM LICORNE (Monrovia) - IMO 9149885 - Indicatif d'appel ELVH3 - MMSI 636090257 - Porte-conteneurs - 184,70x25,30x13,50 m - TE 9,85 m - JB 16 801 - JN 8 672 - PL 23 028 t - P 13 320 kW (mot. 2T-6cyl Sulzer-Cegielski 6RTA62U / hélice à pas fixe) - V 19 nd - Prop. d'étrave (590 kW) - Générat. aux. 3 x 1 140 kW - Cap. 1 730 evp (dont 200 reefers) - Equipage 25 - Grues 3x45 t - Constr. 1998 (Stocznia Szczecinska Nowa, Szczecin, Pologne) - Gérant Rickmers Reederei (Hambourg, Allemagne) - Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. LBR - Ex FIONA RICKMERS (2003-2004) - Ex LIBRA BARCELONA (2002-2003) - Ex FIONA RICKMERS (2002) - Ex LA HISPANIOLA (2001-2002) - Ex ZIM SAO PAULO I (1999-2001) - Ex PARANAGUA (1998-1999) - Lancé comme FIONA RICKMERS (1998). Navire-catalogue : une cinquantaine de sisterships.
PS. Il a navigué sous ce nom de CMA CGM LICORNE jusqu'en 2010, puis sous celui de CCNI ELBE de 2010 à 2011, avant de reprendre son nom d'origine FIONA RICKMERS qu'il porte actuellement.

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net