Quelques navires escalant à La Rochelle
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Big Bang II - Brehat - Calapoggio - Cassandra - Fort Boyard - Karadeniz 3 - Muezzinoglu - Oceane II - Oosthinder - Rosa Delmas - Rosa Tucano -

Page précédente

Page suivante

Quittant les quais Modéré Lombard, le contournement de l'avant-port me mène aux quais de Chef de Baie et à l'important Terminal forestier.


Quai Chef de Baie
Port de La Rochelle
Quai Chef de Baie
Quais de Chef de Baie vus
des quais Modéré Lombard

Au fond, le ROSA DELMAS
Au loin, les tas de sables
et de granulats de la SIO
(Sabliers Indépendants de l'Ouest)

Avant d'y arriver, je fais toutefois un détour par le Pôle de Réparation et de Construction Navale (PRCN). Celui-ci (photos ci-dessous) comporte deux cales de radoub de dimensions 176 x 21,86 x 4,85 m et 107 x 13,84 x 3,5 m respectivement. Ce pôle compte en plus deux quais de réparation à flot et un terre-plein de réparation à sec de 6 000 m2. Il dispose d'un élévateur à bateaux de 300 t et d'une grue de levage de 35 t. Les principaux savoir-faire de la construction / réparation navale y sont présents.

PRCN
PRCN
PRCN
PRCN
En cale sèche, la drague aspiratrice à benne FORT BOYARD.

Le PRCN donne lui-même sur le bassin à flot (ci-dessous) fermé, d'un côté, par le quai Camaret et, de l'autre, par la Base sous-marine, et auquel on accède par une écluse de 21,3 m de largeur. Ce bassin, dont les quais Nord et Sud sont longs respectivement de 500 et 565 m, comporte huit postes à quai (TE 6 m), dont un poste roulier. Nombreux hangars (60 000 m2) et plus de 100 000 m2 de terre-pleins. Le quai Nord devrait être partiellement réaménagé afin de faire passer sa surface de stockage à 25 ha (300 000 t de marchandises supplémentaires).

Bassin à flot
Bassin à flot
BREHAT
BREHAT

A quai, le remorqueur BREHAT et quelques bateaux de pêche, dont le belge OOSTHINDER.

BREHAT
BREHAT
BREHAT (La Rochelle)
OOSTHINDER (Zeebrugge)

Accostées au quai Camaret, les vedettes rochelaises OCEANE II et BIG BANG II. Poursuivant ma découverte du port, je passe devant le site Parc de balisage et Ateliers maritimes.

 
 

Me voici arrivée aux quais Chef de Baie où trois navires sont accostés, dont le cargo turc MUEZZINOGLU (Istanbul) sur le point d'appareiller.

MUEZZINOGLU
MUEZZINOGLU

Je suis intriguée par ses joints de cales (type Mc Greggor) en mousse expansée semble-t-il ?

MUEZZINOGLU
MUEZZINOGLU
MUEZZINOGLU
MUEZZINOGLU

Explications de Jean-François De Bie — Il y a des joints en caoutchouc sur les faces transversales des panneaux de cale avec, en dessous, une gouttière en cas d'infiltration (cf. schéma en annexe). Les coins métalliques qui sont visibles sur les photos, le long de la jonction des panneaux sont  normalement serrés/déserrés á la masse. Ils assurent la pression sur le joint tout en renforçant la cohésion des panneaux. Le système est classique ; en bon état, il devrait assurer á lui seul l'étanchéité des panneaux quel que soit le type de marchandise chargée. Dans le cas de ce navire, il doit y avoir un petit problème d'étanchéité, ce qui arrive fréquemment sur les bateaux plus très jeunes. Dans le cas de ce navire, le problème a été résolu par l'usage d'une mousse  expansive du type utilisé couramment á terre dans le bâtiment (en particulier autour des portes et fenêtres). Lorsque je naviguais, on utilisait de la bande adhésive similaire á celle que l'on utilise pour réparer les conteneurs. C'est normalement une solution temporaire. La pratique n'est pas courante, elle coûte cher, mais elle est légitime, á condition que la structure du panneau reste satisfaisante.
Il faut aussi noter que, dans certains cas de marchandises particulièrement fragiles ou précieuses, de tels arrangements peuvent être demandés á titre préventif quel que soit l'état des panneaux. On rencontre parfois même cette exigence dans les termes des charte-parties. Avant chargement, les cales sont normalement inspectées pour leur état général, leur condition de propreté (grain clean, etc.) et l'étanchéité des panneaux et accès. En cas de doute sur l'étanchéité, un essai peut être exigé. Cet essai se fait à la manche à incendie mais, quelquefois, il faut aussi contrôler le portage des joints (cela se fait avec de la craie). Il existe aussi des systèmes électroniques. 
A noter enfin que les panneaux de cale, dont l'importance vitale est évidente mais qui semblent très simples au premier abord, sont en fait des éléments de construction métallique très complexes et que leur maintien en bonne condition est une priorité et un souci majeur pendant toute la vie d'un navire.

Jean Le Guern précise que les "coins" métalliques qui se trouvent à la jonction des panneaux sont communément appelés des "martyrs" et qu'il a lui-même utilisé de temps en temps la mousse de polyuréthane pour de tels joints.


En fin de matinée, ce 26 juin, le MUEZZINOGLU appareille. Ci-dessous, une vedette des lamaneurs.

MUEZZINOGLU
MUEZZINOGLU

MUEZZINOGLU (Istanbul) - IMO 7721964 - Cargo de divers - 92,00x13,74x5,97 m - TE 5,48 m - JB 2 408 - JN 1 548 - PL 4 195 t - P 1 228 kW (mot. Skoda 9TSR35/50-2) - V 11 nds - Mâts de charge 2 x 5 t / 2 x 3 t - Constr. 1982 (Kiyi Gemi Insaat, Canakkale, Turquie) - Gérant Beserler Denizcilik (Turquie) - Pav. TUR. Ex KARADENIZ 3 (1982-1998).


Au même quai, le general cargo CASSANDRA en train de charger du maïs. On reconnaît, sur sa cheminée, le logo de l'armateur allemand Peter Döhle. C'est un des nombreux sister-ships du CHYRA vu précédemment au quai Modéré Lombard.

CASSANDRA
CASSANDRA
CASSANDRA
CASSANDRA
CASSANDRA (St. John's) - IMO 9306380 - Cargo de divers - 108,16x18,20x9,00 m - TE 6,7 m - JB 5 581 - JN 2 835 - PL 7 633 t - P 2 800 kW (mot. STX 7S26MC-MK6) - V 12 nds - Cap. 10 330 m3 - Constr. 2005 (Jiangsu Yangzijiang Shipyard Co, Jiangyin, Chine) - Gérant Peter Döhle - Pav. ATG.

Comme déjà dit à propos du quai Modéré Lombard, la filière céréales est très importante pour le PALR et en progression quasi constante depuis plusieurs années, même si elle marque un peu le pas ce premier semestre 2008 avec 960 075 t fin mai 2008 (contre 1 097 963 t en mai 2007). La Rochelle est, rappelons-le, le deuxième port français exportateur de céréales et le premier de la façade atlantique. De ce côté du port, c'est l'opérateur Socomac (groupe Soufflet) qui a installé des silos d'une capacité de près de 130 000 t.

CASSANDRA
CASSANDRA
CASSANDRA
Une noria de camions alimente en céréales (ici du maïs) la bande transporteuse (dite "sauterelle" je crois) qui déverse en continu sa cargaison dans les cales du navire, et ce dans un nuage de poussière.

Au bout du quai Chef de Baie, c'est le conro ROSA DELMAS qui est en opérations commerciales. Sa double qualité de roll on/roll off et de porte-conteneurs lui donne une forme très particulière. Son chargement est aussi singulier, avec des conteneurs arrimés tantôt longitudinalement, tantôt transversalement au navire. A noter également les "eco containers" (photos ci-dessous) à plancher en bambou au lieu du traditionnel apitong, un bois rare des forêts d'Indonésie. Le bambou est un bois tout aussi résistant et imputrescible que l’apitong, mais se développe dix à douze fois plus vite que ce dernier et repousse une fois coupé. La durée de vie des éco-conteneurs serait la même que celle des conteneurs traditionnels, soit une douzaine d'années.

ROSA DELMAS
ROSA DELMAS
ROSA DELMAS
ROSA DELMAS
L'emploi croissant d’éco-conteneurs répond à une double exigence de la CMA CGM : appliquer les principes modernes d’éco-conception en limitant l’usage de bois issu d’essences tropicales dont les ressources s’épuisent et améliorer les qualités techniques des conteneurs pour répondre aux exigences de sa clientèle. Cette action a déjà permis d’économiser près de 10 000 m3 de bois rare selon la CMA CGM. De 400 en 2005, la flotte d'éco-conteneurs de la CMA CGM est passée à 37 000 en 2007.

L'activité conteneurs n'est pas, pour l'instant, la priorité du PALR. Il pourrait toutefois être une alternative à l'engorgement prévisible à moyen terme d'autres ports français. C'est pourquoi il est envisagé un réaménagement partiel des quais et le développement de nouveaux terre-pleins qui devraient permettre, d'ici 2015, un trafic de 500 000 t de marchandises conteneurisées.

ROSA DELMAS
ROSA DELMAS
ROSA DELMAS
ROSA DELMAS (Plymouth) - IMO 8315205 - Ro-Ro/PC - 185,04x32,26x20,75 m - TE 11,2 m - JB 32 951 - JN 9 885 - PL 27 577 t - P 11 280 kW (mot. Pielstick 10PC4-2V-570) - V 16 nds - Cap. 1 446 evp (100 reefers) / 23 466 m3 / 18 membres d'équipage - Grue 1 x 40 t - Constr. 1985 (Nippon Kohan, Tsu, Japon) - Propr./Gérant CMA CGM/Delmas - Pav. GBR. Ex ROSA TUCANO (1995-1998) - Ex CALAPOGGIO (1993-1995) - Ex ROSA TUCANO (1985-1993).

ROSA DELMAS
ROSA DELMAS
ROSA DELMAS
ROSA DELMAS
Impressionnante rampe arrière oblique, avec ses systèmes de manœuvre (matereaux et câbles, rabattants) et porte arrière.

Une ronde de chariots élévateurs (ici un Hyster de conception américaine et un Svetruck de fabrication suédoise) assure le déchargement de produits forestiers à plat.

ROSA DELMAS

Une partie du parc de stockage du Terminal Produits Forestiers de Chef de Baie. La surface de terre-plein est de 246 000 m2


Premier port français pour l'importation de pâte à papier (251 016 t de produits papetiers à fin mai 2008, soit une hausse de près de 35 % par rapport à mai 2007), le PALR est le premier port européen pour l'importation de grumes tropicales : 76 092 t à fin mai 2008, en léger recul par rapport à mai 2007 (- 9,2 %). Mais cette baisse est compensée par une hausse (+ 9,8 %) des bois travaillés : 95 364 t fin mai 2008 toujours. Ces chiffres témoignent d'une filière bois en mutation, le trafic évoluant vers plus de produits semi-transformés et moins de grumes.

Les hangars de ce terminal bois représentent une surface de 28 000 m2. Sur les photos de droite, une petite partie de l'aire de stockage des grumes.

Le port de La Rochelle ne stocke pas que des fûts d'arbres tropicaux, mais aussi des fûts... d'éoliennes comme ceux ci-dessous destinés au parc éolien des Combusins, sur le site Charentais de Salles de Villefagnan (16700). Les neuf éoliennes prévues devraient fournir 40 millions de kilowattheures et ainsi alimenter 20 000 foyers par an. Leur durée de vie est estimée à 20-25 ans.


Chaque tour d'éolienne comporte quatre sections. Ici, il s'agit des sections basses, longues de 16,51 m et dont le diamètre varie de 4,03 à 4,30 m. Chacune d'elles pèse un peu plus de 56 t. Elles ont été fabriquées au Danemark pour Nordex Energy GmbH.

Mon temps étant malheureusement limité, je ne découvrirais pas d'autres terminaux lors de cette première visite du futur "GPM La Rochelle" ("Grand Port Maritime"). Ce sera pour la prochaine fois... L'accès à l'appontement pétrolier et au mole d'escale est de toute façon soumis à des réglements spécifiques, pour des raisons évidentes de sécurité, code ISPS oblige.

Seront aussi à découvrir l'Anse Saint Marc où un nouveau terminal est en cours d'aménagement (10 ha, 18,2 M€ d'investissements), avec création d'un deuxième poste à quai (200 m). Dédié aux vracs (engrais, ciments principalement), il devrait entrer en service courant 2009. Enfin, le Contrat de Projets Etat-Régions 2007-2013 (autour de 50 M€) prévoit, outre les chantiers précédemment évoqués, ainsi que le déroctage des accès du port pour l'accueil des navires à fort tirant d'eau et la sécurisation du réseau ferré portuaire, le développement du site de La Repentie qui accueillera, à l'horizon 2020, un terre-plein de 35 ha. Cela impliquera la construction d'une digue.
A suivre...
..


Page précédente

Page suivante
© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net