De Vancouver à Pékin à bord du DIAMOND PRINCESS (septembre 2010)
Françoise Massard

 
La vignette du Diamond Princess, en haut à gauche de chaque page, renvoie à la première page du dossier. La flèche ci-contre (à droite) mène au bas de la page, d'où l'on peut naviguer de page en page. L'ancre-vignette (rouge) en bas de page renvoie en haut de page. Il est aussi possible, grâce à la barre d'outils ci-dessous, de faire une recherche par mot-clé, par date, par navire ou encore par page. Par ailleurs, cliquer (ou double-cliquer) sur les photos permet de les agrandir (Ctrl+w ou clic gauche sur la croix en haut de page ferme la fenêtre de l'image grand format et permet de revenir à l'écran principal).



Recherche par escale


Jeudi 16 septembre 2010

Nous avons appareillé hier soir 15.09 (à 20h30) de Skagway, mettant le cap sur notre prochaine escale : Glacier Bay. "Escale" n'est d'ailleurs pas le mot exact car nous naviguerons toute la journée dans différents bras de Glacier Bay, le DIAMOND PRINCESS stoppant simplement au pied de certains glaciers pour nous laisser admirer le paysage et immortaliser "numériquement" ces glaciers avant qu'ils ne régressent. Mais nous avons encore un peu de route à parcourir avant de les atteindre....

Selon le Captain's Log toujours, nous dépassons Rocky Island à 03h06 en cette nuit du 15 au 16 septembre. A 05h56, nous atteignons Point Gustavus et entrons dans le Parc National de Glacier Bay (cf. cartes ci-contre).



GLACIER BAY (Alaska - Etats-Unis)

Topographie de l'ensemble du Parc National de Glacier Bay. Tout au Nord, frontière entre l'Alaska (Etats-Unis, dont c'est le cinquantième et plus récent Etat) et le Canada. A noter d'ailleurs que l'Alaska n'est frontalier avec aucun autre état américain, n'étant entouré que par le Canada à l'Est, l'océan Pacifique et la mer de Béring à l'Ouest et la mer de Beaufort au Nord. En raison des forts vents qui s'y engouffrent et des variations de niveaux (ces canaux sont sujets à marée), la navigation y est possible toute l'année, cette zone n'étant jamais totalement prise par les glaces.

Carte 1
Carte 2
Carte 3

Nous sommes à l'entrée du Glacier Bay National Park et ses "rangers" (ou gardes nationaux) embarquent à 06h12 au niveau de Bartlett Cove (cf. carte 1 ci-dessus). Parmi ces rangers, plusieurs femmes semble t-il (cf. photo de droite ci-dessous).



Ce parc compte une douzaine de glaciers tombant dans la mer. Ces glaciers sont bien sûr constitués d'eau douce gelée (contrairement à une "banquise" qui elle est constituée d'eau de mer). Ils ne formaient qu'un seul et immense glacier il y a quelques centaines d'années, mais l'ensemble a aujourd'hui beaucoup régressé (cf. schéma ci-dessous). En 1750, période de plus grande extension (à ce jour), il descendait jusqu'à Icy Strait (en bas de la carte 1). Quand le Capitaine George Vancouver vint (pour sa "Royal Majesty") naviguer dans ces parages une cinquantaine d'années plus tard, le glacier avait déjà régressé d'une dizaine de kilomètres à l'intérieur de ce qui est aujourd'hui Glacier Bay (partie navigable). Il avait régressé de plus de 60 km supplémentaires quand le naturaliste américain John Muir y vint en 1879. Actuellement, nous naviguons sur environ 55 milles, soit une centaine de kilomètres pour atteindre le bas des langues glaciaires. La profondeur du chenal navigable est souvent de l'ordre de 300 m, même si dans certains endroits celle-ci s'abaisse à 60 m..

Document Glacier Bay National Park

Nous chenalons dans Sitakaday Narrows, longeons diverses îles (dont les plus grosses sont Strawberry Island, Willoughby Island et Drake Island), cf. cartes 1 et 2. Les montagnes qui nous environnent culminent entre 1 000 et 1 500 m. A 08h58, nous embouquons Queen Inlet (cf. bas de la carte 3). Moins de dix minutes plus tard, nous laissons Composite Island sur notre tribord. Puis nous virons sur bâbord vers Russel Island que nous atteignons à 09h20.


Nous passons devant Lamplugh Glacier (cf. aussi cartes Google Earth™ infra)..


Nous embouquons ensuite Johns Hopkins Inlet, peu avant 10h00, jusqu'au Johns Hopkins Glacier (cf. carte 3 supra)


Nous ne sommes d'ailleurs pas les seuls à avoir eu cette idée... puisque nous retrouvons le NORWEGIAN PEARL. A noter que la navigation dans Glacier Bay est très réglementée afin de respecter l'équilibre naturel de la région, dont la faune (ours, baleines, oiseaux, etc.) et la flore. Un ou deux navires de croisière par jour, et encore pas tous les jours, sur réservation préalable, et rangers embarqués. Quelques gros "glaçons" flottent autour de nous.


Lamplugh Glacier
Margerie Glacier

Revenant légèrement sur nos pas (si l'on peut dire...), nous engainons Tarr Inlet en direction de Margerie Glacier que nous atteignons à 11h16. Là, le DIAMOND PRINCESS nous laisse admirer le paysage pendant une petite heure.


Superbe " langue glaciaire" d'environ 30 km de long et 1,5 km de large. Ce glacier a reçu son nom de Margerie en hommage au géographe français Emmanuel de Margerie (1862-1953) qui y est venu dès 1913.


Un "vélage" se produit pendant que nous sommes stationnaires. C'est incroyable comme le glacier "gronde" avant qu'une mini-explosion (ce jour là en tout cas) se produise et que les icebergs se détachent. Et pourtant, ceux-là n'étaient vraiment pas gros (cf. quatrième photo ci-dessous), même si seulement un huitième de l'iceberg émerge, les sept autres huitièmes étant sous le niveau de la mer. A droite, un "bourguignon" plus ancien, déjà érodé.


En dehors des salissures très visibles sur les photos ci-dessus, ces glaciers (comme ceux de Patagonie) apparaissent vraiment bleus. Ceci est dü à l'absorption différentielle des couleurs constitutives de la lumière blanche par les molécules d'eau de la glace profonde et compacte. Celles-ci absorbent davantage les grandes longueurs d'onde, donc les rouges (lambda = 0,8 µm), alors qu'elles laissent davantage se réfléchir les courtes longueurs d'onde du spectre visible, donc les bleus (lambda = 0,4 µm). C'est donc cette couleur bleu-vert que nos yeux perçoivent.


Point de 12h00 — Position 58° 56,43' N / 136° 58,04' W - Température de l'air 10,5 °C - Pression  1 019,5 hPa - Vent de nord-est force 3 - Clair.

Nous sommes fascinés par ces glaciers envoûtants, mais nous devons quand même continuer notre route. Le NORWEGIAN PEARL rebrousse chemin également.


Nous redescendons le chenal de Glacier Bay dans l'autre sens et, lorsque nous atteignons de nouveau Bartlett Cove, les "Rangers" débarquent.


Les "Southeast Alaska Pilots" ont débarqué à 16h46, après que nous ayons doublé le Cape Spencer Lighthouse (je n'ai pas pu faire de photo).

Carte 4 (bas de la carte 1, côté ouest)

Nous suivrons toute la soirée une succession de routes nord-ouest à travers le Golfe d'Alaska.




Superbe coucher de soleil sur les montagnes littorales, c'est magique !


L'atmosphère est tellement claire que je peux sans problème photographier les cratères de la Lune avec mon modeste appareil photo.


Nous allons naviguer toute la nuit et toute la matinée de demain dans le Golfe d'Alaska en direction de College Fjord et Prince William Sound.

Prochaine destination : College Fjord (Alaska - Etats-Unis)

Page précédente
Dernière mise à jour : 06.11.2010

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net