Quelques navires photographiés au Canada, dans le bassin du Saint-Laurent (09.2016)
Françoise Massard / Photos Yannick Le Bris

   
Page suivante
 

C'est au cours d'un périple de dix jours au Canada (de Tadoussac aux Chutes du Niagara, via le Lac Saint-Jean, Chicoutimi, Québec, Montréal, Ottawa, Kingston, Toronto, etc.), en septembre 2016, que ces navires ont été photographiés par mon ami Yannick Le Bris. Les photos ci-après ont été prises à Québec, Tadoussac, aux Mille Iles, à Gananoque et aux Niagara Falls. Elles m'ont rappelé un long séjour au Canada que j'ai moi-même fait en août-septembre 2009 : périple de dix jours de Tadoussac à Toronto, suivi d'un séjour d'une semaine à Montréal, en attendant d'embarquer sur le C.T.M.A. VACANCIER pour une croisière de 12 jours sur le fleuve Saint-Laurent et le Golfe du Saint-Laurent, jusqu'aux Iles de la Madeleine. Comme je n'ai jamais publié mon rapport de voyage, ces récentes photos m'ont donné l'occasion de fouiller ponctuellement dans mes archives canadiennes…

Ces premières photos ont été prises à Québec les 12 et 15.09.2016. A quai, le paquebot EUROPA 2 de l'armement allemand Hapag-LLoyd (navire construit à Saint-Nazaire en 2013). Cette escale fait partie d'une croisière de 13 jours (deuxième et troisième semaines de septembre 2016), de Montréal à New York (via Québec - Prince Edward Island - Halifax - St. John - Bar Harbour - Boston - Provincetown - Martha’s Vineyard). A droite, un navire à passagers qui navigue depuis mi-1938 ! Ce LOUIS JOLLIET, opéré par Croisières AML, est un ancien bac (les Canadiens disent "traversier") qui assurait la navette entre Québec (sur la rive gauche du Saint-Laurent) et Lévis (sur la rive droite). Après de nombreuses années de service, il est désarmé et laissé à l'abandon. C'est en 1976 que la famille Hamel en fait l’acquisition, alors qu'il est à l’époque à demi coulé dans la rivière du Loup à Louiseville. Sa restauration durera 18 mois et il devient un navire pouvant embarquer 400 passagers. En 1984, il fait l'objet d'une nouvelle restauration : ajout d'un pont ouvert lui permettant d'embarquer un peu plus de 700 passagers. Tous les emménagements sont rénovés à cette occasion. Le LOUIS JOLLIET est le plus vieux et le plus typé des bateaux d'excursions du Québec.

Louis Jolliet (1645-1700) est un explorateur canadien (qui fut d’abord le premier organiste de la cathédrale de Québec). Il découvrit, entre autres, en 1673, la région du Mississipi, parcourant le fleuve en compagnie du Père jésuite Jacques Marquette, cartographiant la region, approchant certaines tribus indiennes, etc. Plus tard, il établira des bases commerciales avec les Indiens de la baie d'Hudson. En 1694, il cartographira les côtes du Labrador.

EUROPA 2
EUROPA 2
EUROPA 2
LOUIS JOLLIET
Paquebot EUROPA 2 (à quai à Québec)
(15.09.2016)
Nav. passagers LOUIS JOLLIET
(12.09.2016)
EUROPA 2
(Valletta)
IMO 9616230 - Indicatif d'appel 9HA3283 - MMSI 229378000 - Paquebot de croisières - 225,62x26,70x15,60 m - TE 6,50 m - JB 42 830 - JN 14 406 - PL 5 285 t - Ptot 21 856 kW (quatre moteurs 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M43C couplés à des générateurs alimentant deux moteurs électriques de propulsion (de 7 750 kW chacun) qui entraînent deux propulseurs azimutaux tournant à 154 tr/min) - V 18 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 500 kW) - Cap. 544 passagers (258 cabines) - Equipage 416 - 11 ponts - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1C) - Constr. 04.2013 (STX France, Saint-Nazaire, France) - Propr. Hapag-Lloyd Kreuzfahrten (Allemagne) - Gérant/Opérat. Hapag-Lloyd AG (Hambourg, Allemagne) - Pav. MLT.
LOUIS JOLLIET
(Québec)
IMO 5212749 - Indicatif d'appel VDFS - MMSI 316013356 - Navire à passagers - 51,85x21,34x4,70 m - JB 2 112 - JN 891 - V 9,5 nd - Cap. 714 passagers (répartis sur trois ponts) - Constr. 06.1938 (Davie Shipbuilding & Repairing, Lauzon-Levis, Québec, Canada) - Propr./Gérant/Opérat. Croisières AML (Québec, Canada) depuis 1991 - Pav. CAN.

Ci-après, les successeurs du LOUIS JOLLIET, les transbordeurs ALPHONSE DESJARDINS et LOMER GOUIN, tous deux construits au chantier canadien Davie fondé en 1825. Ces sisterships relient les deux rives du fleuve, entre Québec (départ au pied du château Frontenac) et Lévis (distance d'environ 1 km, traversée d'une dizaine de minutes). A noter que ces bacs fluviaux naviguent toute l'année malgré le Saint-Laurent en grande partie gelé l'hiver.

J'ai également photographié le LOMER GOUIN à Québec le 10.09.2009 en soirée (ci-dessous à droite), photo hélas de mauvaise qualité mais montrant bien le pont-garage une fois chargé.
Transbordeur fluvial ALPHONSE DESJARDINS
(12.09.2016)
Transbordeur fluvial LOMER GOUIN
(15.09.2016)
ALPHONSE DESJARDINS
(Québec)
IMO 7109233 - Indicatif d'appel VC7167 - MMSI 316007848 - Transbordeur fluvial (Passagers / Véhicules) - 66,47x21,80x6,09 m - TE 4,15 m - JB 1 741 - JN 1 129 - PL 220 t - Ptot 2 384 kW (deux moteurs 4T-12cyl Alpha-B&W 12V23/30 / une hélice à pas variable) - V 12,5 nd - Générat. aux. 2 x 75 kW -  Cap. 700 passagers / 54 voitures - Constr. 06.1971 (Davie Shipbuilding, Lauzon-Levis, Québec, Canada) - Propr./Gérant/Opérat. Société des Traversiers Québec (Québec, Canada) - Pav. CAN. Sistership : LOMER GOUIN (cf. ci-dessous).
LOMER GOUIN
(Québec)
IMO 7109221 - Indicatif d'appel VC7168 - MMSI 316007853 - Transbordeur fluvial (Passagers / Véhicules) - 66,47x21,80x6,09 m - TE 4,15 m - JB 1 741 - JN 1 129 - PL 220 t - Ptot 2 384 kW (deux moteurs 4T-12cyl Alpha-B&W 12V23/30 / / une hélice à pas variable) - V 12,5 nd - Générat. aux. 2 x 75 kW - Cap. 700 passagers / 54 voitures - Constr. 06.1971 (Davie Shipbuilding, Lauzon-Levis, Québec, Canada) - Propr./Gérant/Opérat. Société des Traversiers Québec (Québec, Canada) - Pav. CAN. Sistership : ALPHONSE DESJARDINS (cf. ci-dessus).

Egalement photographié près de Québec, le navire polyvalent MARTHA L. BLACK qui est opéré par la Garde Côtière Canadienne. Il sert, entre autres, de baliseur et de brise-glace. A droite, le traversier FELIX-ANTOINE-SAVARD qui assure, durant l'été, la traversée entre Tadoussac et la Baie-Sainte-Catherine.
Martha Louise Black, née à Chicago en 1866 sous le nom de M.-L. Munger, émigre au Canada en 1898 pour participer à la "ruée vers l'or du Klondike" (au Yukon). Naturaliste, elle devient une véritable pionnière de ce grand Nord qui la fascine. Elle tire ses revenus de concessions de mines d’or et de l'exploitation d'une scierie. En 1904, elle épouse George Black. Tous deux rejoignent l'Angleterre durant la Première Guerre mondiale. Elle y reçoit l'Ordre de l'Empire britannique pour son aide aux militaires du Yukon et devient membre de la Royal Geographical Society pour ses travaux sur la flore du Yukon. En 1935, elle fut élue au Parlement du Canada, devenant ainsi la deuxième femme de l’histoire élue à la Chambre des communes. Elle s'éteindra à Whitehorse (Yukon) en 1957.
Félix-Antoine Savard, quant à lui, est né à Québec en 1896. Ordonné prêtre en 1922, il parfait ses humanités en compagnie des classiques grecs, latins, ou de grands poètes français, tels que Mistral, Claudel, Valéry et Péguy, en parallèle de son ministère paroissial (il a fondé la paroisse de Clermont en 1935). Il publie son premier roman, "Menaud, maître-draveur", en 1937, ce qui le rend célèbre (ce roman est considéré comme l'une des plus importantes œuvres nationalistes du Québec) et lui vaut l'année suivante d'être lauréat de l'Académie française. En 1945, il est nommé professeur titulaire de la chaire de poésie française à l'Université de Laval et est reçu dans les rangs de la Société royale du Canada (après la publication de "L'abatis" en 1943). Il reçoit différents prix littéraires et, en 1950, il est nommé doyen de la faculté des Lettres de Laval, poste qu'il occupera jusqu'en 1957 (un pavillon de cette université porte d'ailleurs son nom). Amoureux de la nature et des traditions, il se fera toujours le défenseur de la culture canado-française dans ses écrits. Il mourut dans sa ville natale en 1982.
MARTHA L. BLACK
MARTHA L. BLACK
FELIX-ANTOINE-SAVARD
Baliseur MARTHA L. BLACK
(12.09.2016)
Traversier FELIX-ANTOINE-SAVARD
(12.09.2016)
 
MARTHA L. BLACK
(Ottawa)
IMO 8320432 - Indicatif d'appel CGCC - MMSI 316039000 - Bateau de service polyvalent / Baliseur / Brise-glace - 83,00x16,20x7,80 m - TE 6,10 m - JB 3 818 - JN 1 529 - PL 1 688 t - Ptot 5 250 kW (trois moteurs 4T-16cyl Alco-Bombardier 16V251F couplés à trois générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion / deux hélices à pas fixe) - V 12 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 1 x 500 kW - Cap. XXX m3 (2 cales) / XXX evp (dont XXX reefers) - Equipage 16 (dont 10 officiers) - Emménagements pour 26 personnes - Autonomie 14 500 milles / 120 jours - A bord deux bateaux de travail + un chaland - Hangar pour hélicoptère de type MBB Bo105 ou Bell 206L - Constr. 03.1986 (Versatile Pacific Shipyards Inc., North Vancouver, Colombie Britannique, Canada) - Propr. Gouvernement du Canada - Gérant/Opérat. Garde Côtière Canadienne (Québec, Canada) - Pav. CAN. Sistership : GEORGE R. PEARKES (IMO 8320444 / 04.1986).
FELIX-ANTOINE-SAVARD
(Québec)
IMO 9144706 - Indicatif d'appel CFK3013 - MMSI 316007865 - Transbordeur fluvial (Passagers / Véhicules) - 83,00x21,50x6,70 m - TE 4,50 m - JB 2 489 - JN 746 - PL 2 115 t - Ptot 4 416 kW (deux moteurs 4T-8cyl Caterpillar 3608TA / deux hélices à pas variable) - V 15,3 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 250 kW / 1 x 65 kW - Cap. 376 passagers / 70 voitures - Equipage 8 - Constr. 10.1997 (Davie Shipbuilding, Lauzon-Levis, Québec, Canada) - Propr./Gérant/Opérat. Société des Traversiers Québec (Québec, Canada) - Pav. CAN.

Ci-après les AML LEVANT et AML GRAND FLEUVE de l'armement québecois Croisières AML. Ces deux bateaux à passagers sont des bateaux d'observation des baleines. Ils proposent des mini-croisières (quelques heures) sur le Saguenay, rivière de 155 km de long qui prend sa source dans le lac Saint-Jean et conflue avec le Saint-Laurent au niveau de Tadoussac (situé à environ 220 km au N-E de Québec). A bord de ces bateaux, il y a des guides-naturalistes encadrés par le GREMM (Groupe de Recherche et d’Education sur les Mammifères Marins) basé à Tadoussac. L'embarquement se fait à Tadoussac ou à Baie-Ste-Catherine (de part et d'autre de l'embouchure du Saguenay). Ce Saguenay est un endroit bien connu pour ses baleines noires, mais aussi ses belugas (le béluga est l'emblème du Saint-Laurent). Les plus chanceux peuvent y voir des baleines bleues ou encore des baleines à bosse. Sur la troisième photo, le traversier JOS DESCHENES (armé par la Société des Traversiers Québec) qui assure la liaison Tadoussac - Baie-Sainte-Catherine. A droite, un autre petit bateau-promenade à Tadoussac, l'EXPRESS II (qui appartient aussi aux Croisières AML, ce zodiac permettant un contact plus rapproché avec la faune du Parc marin du Saint-Laurent / Saguenay).

Le nom de ce bac JOS DESCHENES est celui du premier capitaine à avoir assuré quotidiennement cette traversée, de 1925 à 1938. C'était alors à bord de la BIXIE B, une chaloupe motorisée utilisée pour transporter, hiver comme été, le courrier, des marchandises diverses et quelques passagers. A partir de 1938, Jos Deschenes devint capitaine pour la Compagnie de navigation Charlevoix-Saguenay, nouvellement créée pour assurer un service de traversiers mieux adapté aux besoins de la région. Il mis sac à terre en 1959, après 34 ans de navigation. Il décéda en 1975 à Tadoussac, ville où il était né en 1889.

AML LEVANT
JOS DESCHENES
EXPRESS II
Nav. passagers AML LEVANT
(15.09.2016)
Nav. pass. AML GRAND FLEUVE
(15.09.2016)
Traversier JOS DESCHENES
(12.09.2016)
Zodiac EXPRESS II
(15.09.2016)
AML LEVANT
Navire à passagers - 34,20 m de long - Cap. 493 passagers - Bar - Carré VIP - Boutique - Propr./Gérant/Opérat. Croisières AML (Québec, Canada) - Pav. CAN.
AML GRAND FLEUVE
Navire à passagers - 32,30 m de long - 9,14 m de large - Cap. 689 passagers - Plateforme d’observation - Verrière panoramique - Bar - Boutique - V 12 nd - Propr./Gérant/Opérat. Croisières AML (Québec, Canada) - Pav. CAN.
JOS-DESCHENES
(Québec)
IMO 7902271 - Indicatif d'appel VCSK - MMSI 316007862 - Transbordeur fluvial (Passagers / Véhicules) - 81,97x21,90x5,60 m - TE 4,06 m - JB 1 702 - JN 510 - PL 1 088 t - Ptot 2 358 kW (deux moteurs 4T-16cyl Caterpillar D399SCAC / deux hélices à pas variable) - V 12 nd - Générat. aux. 3 x 80 kW - Cap. 367 passagers / 75 voitures - Equipage 8 - Coque renforcée glace - Constr. 05.1980 (Marine Industries Ltee / MIL, Sorel-Tracy, Québec, Canada) - Jumboïsé en 1996 - Propr./Gérant/Opérat. Société des Traversiers Québec (Québec, Canada) - Pav. CAN.

Tadoussac, situé à l'extrémité ouest de l'estuaire laurentien, se trouve à la confluence du Saint-Laurent et du Saguenay comme on l'a dit précédemment. Le Saguenay, bassin hydrographique regroupant une quarantaine de bassins versants, prend sa source — cf. cartes ci-dessous — dans le Lac Saint-Jean (superficie env. 1 050 km2 / profondeur moyenne 11,3 m et maximale 60 m), appelé Piékouagami par les tribus autochtones Innues. Le Saguenay se jette dans le Saint-Laurent avec un débit élevé (de l'ordre de 1 300 m3/s), son eau est trois plus douce que celle du Saint-Laurent. A l'inverse, chaque marée ramène dans le fjord du Saguenay une eau salée riche en plancton. Ces différences de débit, de salinité, de température, etc. engendrent des courants entre les profondeurs et les eaux de surface. Ce sont toutes ces caractéristiques hydrographiques spécifiques qui expliquent la présence d'une faune marine particulièrement riche à cet endroit. Face à la baie de Tadoussac, un immense bâtiment tout en bois à la toiture rouge vif, l'Hôtel Tadoussac qui ouvrit ses portes en 1865 ! C'est un riche homme d'affaires, David Edward Price (1826-1883), qui le fit construire à l'emplacement de l'ancien poste de traite des fourrures de Tadoussac (la vallée du Saguenay fut en effet un haut lieu de la traite des fourrures, pratiquée par les tribus innues, puis par les colons, et ce jusqu'au milieu du XIXe siècle). Comme on le voit ci-dessous à droite, une petite chapelle se trouve sur le domaine de l'hôtel. Dite "Chapelle des Indiens", c'est la plus ancienne église en bois d'Amérique du Nord (consacrée en 1750). Elle fut érigée — sur l'emplacement d'une chapelle plus ancienne — par les missionnaires Jésuites (à l'initiative du Père Claude-Godefroy Coquart 1702-1765) qui voulaient christianiser les populations autochtones, les Innus (Amérindiens connus aussi sous le nom de Montagnais).

J'embarque donc, en 08.2009, sur l'un des nombreux bateaux qui sillonnent le fjord du Saguenay, à la découverte des baleines. L'équipage m'accueille gentiment dans le poste de pilotage. Sur la photo de droite, le phare-héliport à l'entrée du Saguenay. Plus connu sous le nom local de "Toupie", il marque l'emplacement du haut-fond Prince. Il a été construit en 1964, en remplacement d'un bateau-feu.
Pendant les quelque deux heures de navigation dans le fjord du Saguenay, nous avons pu voir de nombreux cétacés. Je n'ai pas été assez rapide pour les photographier lors de leurs spectaculaires plongées. Ils m'ont toutefois paru plus petits que les baleines que j'ai vues en Alaska (été 2010), et en particulier à College Fjord. Un guide du GREMM (Groupe de Recherche et d’Education sur les Mammifères Marins, Tadoussac) nous indiquait, pour chaque cétacé rencontré, son nom, sa famille et autres caractéristiques, mais j'avoue ne pas avoir pris de notes à ce sujet.

Durant ma navigation sur le Saguenay et le Saint-Laurent, je croise quelques traversiers, dont deux déjà présentés ci-avant : les JOS DESCHENES et FELIX-ANTOINE-SAVARD. Le traversier ARMAND-IMBEAU, quant à lui, assure la navette entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine, situés de part et d'autre de l'embouchure du Saguenay.

Le traversier ARMAND-IMBEAU porte le nom d'un constructeur naval local, Armand Imbeau, né à Baie-Sainte-Catherine en 1893. Lui-même fils d'un constructeur de goélettes, il fonda à Tadoussac en 1930 son propre chantier "Cale sèche Imbeau" spécialisé dans la construction de navires destinés au transport de la pulpe de bois (le chantier employa jusqu'à 75 personnes). Armand Imbeau eut également un mandat municipal de 1928 à 1939.
JOS DESCHENES
FELIX-ANTOINE-SAVARD
FELIX-ANTOINE-SAVARD
ARMAND-IMBEAU
Traversier JOS DESCHENES
(08.2009 / FM)
Traversier FELIX-ANTOINE-SAVARD
(08.2009 / FM)
Traversier ARMAND-IMBEAU
(08.2009 / FM)
ARMAND-IMBEAU (Québec) - IMO 7902269 - MMSI 316007861 - Traversier fluvial (Passagers / Véhicules) - 82,00x21,49x5,59 m - TE 4,06 m - JB 1 702 - JN 510 - PL 935 t - Ptot 1 678 kW (deux moteurs 4T-16cyl Caterpillar D399SCAC / deux hélices à pas variable) - Générat. aux. 3 x 100 kW - Cap. XXX m3 (2 cales) / XXX evp (dont XXX reefers) - Coque renforcée glace - Constr. 04.1980 (Marine Industries Ltee / MIL, Sorel-Tracy, Québec, Canada) - Propr./Gérant/Opérat. Société des Traversiers Québec (Québec, Canada) - Pav. CAN.
Ici, trois des nombreux bateaux à passagers qui sillonnent le fleuve Saguenay.
FAMILLE DUFOUR
CAVALIER DES MERS
CAVALIER DES MERS
KATMAR
Nav. pass. FAMILLE DUFOUR
(08.2009 / FM)
Navire à passagers CAVALIER DES MERS
(08.2009 / FM)
Navire à passagers KATMAR
(08.2009 / FM)
FAMILLE DUFOUR
(Québec)
IMO 9056404 - Indicatif d'appel CFB6018 - Navire à passagers - 36,57x8,84x3,35 m - TE 1,435 m - JB 380 - JN 161 - PL 100 t - Ptot 662 kW (deux moteurs 4T-12cyl Caterpillar 3412T / deux hélices à pas fixe) - V 22 nd - Prop. d'étrave - Constr. 07.1991 (La Goelette Marie-Clarisse Inc., La Baleine, Québec, Canada) - Propr. Marie-Clarisse Goélette (Beaupre, Canada) - Pav. CAN.
CAVALIER DES MERS
(Québec)
IMO 7431430 - MMSI 316027342 - Navire à passagers - 28,63x6,25x 3,63 m - TE 2,60 m - JB 161 - JN 78 - PL 49 t - Ptot 1 158 kW (mot. 2T-12cyl General Motors 12V-71-TI / trois hélices à pas fixe) - V 24 nd - Prop. d'étrave (XXX kW) - Générat. aux. 3 x XXX kW / 2 x XXX kW - Cap. XXX m3 (2 cales) / XXX evp (dont XXX reefers) - Constr. 05.1974 (Camcraft Inc., Marrero, Louisiane, Etats-Unis) - Propr./Gérant/Opérat. Croisières AML (Québec, Canada) - Pav. CAN - Ex MARINE SPRINTER (1974-1984).
KATMAR
(St John's)
IMO 8669694 - MMSI 316020444 - Navire à passagers - 17,24x7,32x3,16 m - JB 139 - JN 104 - Ptot 388 kW (deux moteurs Perkins / deux hélices) - V 14 nd - Constr. 01.1994 (Les Bateaux Denis Servant Inc., Ste-Anne-des-Monts, Québec, Canada) - Gérant/Opérat. 71275 Newfoundland & Labrador (St John's, Terre-Neuve-et-Labrador, Canada) - Pav. CAN.

Poursuite du voyage vers les Mille-Iles


 
Dernière mise à jour - 03.10.2016

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net