Cargos - Paquebots - Autres navires de commerce
Bibliographie - Extrait


Un siècle de navires scientifiques français, par B. Estival (Éditions du Gerfaut)
Les grands voyages d'exploration avaient apporté aux hommes de science de quoi satisfaire leur curiosité dans la plupart des domaines. Ils avaient fait progresser la cartographie, la géologie, l'anthropologie et les sciences naturelles, mais le milieu marin lui-même restait largement inexploré. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que les profondeurs apparurent comme un milieu digne d'observations scientifiques : ainsi naquit l'océanographie. Cette toute nouvelle science n'intéressa d'abord en France que quelques savants et quelques mécènes ne bénéficiant que d'un timide soutien des pouvoirs publics, et ce jusqu'au début des années soixante. La création du CNEXO, qui donnera naissance à l'IFREMER, la transformation du Service Hydrographique de la Marine en un Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM), l'harmonisation des activités des laboratoires de recherche sous l'égide du CNRS, le développement des activités marines de l'ORSTOM ont marqué ce passage à un véritable " âge de raison ".
Plus connu pour ses ouvrages sur l'histoire maritime contemporaine, l'auteur ne se contente pas de passer en revue les navires scientifiques français depuis un siècle, mais, mêlant les explications techniques et les anecdotes, il nous brosse un véritable tableau de l'océanographie française de ses origines jusqu'à nos jours.
Ouvrage disponible chez Amazon : Un siecle de navires scientifiques français

© Françoise Massard