Cargos - Paquebots - Autres navires de commerce
Bibliographie - Extrait


Des mots de voile et de vent, par M. Duron (Éditions Autrement)
Abeaussir, bernigal, bonnevoglie, bourgeron, cap-de-mouton, charivari, estrette, fémelot, gaillardet, machemoure, taille-mer… mots oubliés de la marine à voile.Le langage de la Marine à voile s'est constitué au cours des siècles, en marge du langage courant, auquel il n'a emprunté que très peu. Totalement original, il se caractérise par une extrême précision, un vocabulaire foisonnant, somptueux, une gouaille omniprésente. Avec la disparition de la voile de travail, au début du XXe siècle, ce parler prodigieux s'est brusquement tu ; d'autres mots ont couru sur la mer. Tout un pan de notre patrimoine linguistique s'est effondré, parce que les mots de la voile étaient devenus inutiles ; depuis, ils sombrent dans l'indifférence, ils naufragent... L'auteur a recueilli quelques survivants de cette débâcle, une farandole de vocables et tournures de la Marine à voile. Des mots, expressions et dictons qui faisaient la succulence des conversations, sur le tillac ou dans les bouges à matelots. Il les fait revivre un instant à travers leurs définitions et les réflexions qu'ils inspirent. Pour le plaisir, et pour faciliter la compréhension des livres historiques sur cette Marine d'antan.
Ouvrage disponible chez Amazon : Un langage disparu : Des mots de voile et de vent

© Françoise Massard