Cargos - Paquebots - Autres navires de commerce
Bibliographie - Extrait


Les grandes mutations de la Marine marchande française (1945-1995), par B. Cassagnou
(Comité pour l’histoire économique et financière de la France)
Après avoir été détruite aux deux-tiers de son tonnage pendant la Seconde Guerre mondiale, la Marine marchande française s'est reconstituée en moins de cinq ans. Elle a dû faire face, d'une part, à la disparition de ses paquebots de ligne avec l'arrivée sur l'Atlantique nord des premiers avions long-courriers à réaction et, d'autre part, à la perte de substance du trafic des marchandises sur ses lignes traditionnelles, avec la décolonisation. Précédant en cela les dirigeants des grandes entreprises exportatrices françaises, les armateurs et le personnel navigant, dans leur conquête de nouveaux marchés, ont été confrontés à la question suivante : comment continuer à vivre avec le même niveau de protection sociale et de prévoyance et affronter de manière efficace et équitable la concurrence internationale ? Jusqu'à la fin des années 1970, la flotte française a relevé le défi, multipliant son tonnage par trois et passant en 1975 du 10e au 9e rang mondial. Cependant, après 1980, aux effets de la deuxième crise pétrolière s'ajoutent d'autres facteurs négatifs dont l'absence d'une politique maritime stable. La Marine marchande française connaît alors une récession suivie d'une stabilisation dans les années quatre-vingt-dix.
Bernard Cassagnou décrit et explique ces deux grandes mutations, l'une positive, l'autre négative
Ouvrages disponibles chez Amazon :
Tome I  – Les grandes mutations de la Marine marchande française (1945-1995). Tome 1
Tome II – Les grandes mutations de la Marine marchande française (1945-1995). Tome 2

© Françoise Massard