Cargos - Paquebots - Autres navires de commerce
Bibliographie - Extrait


Il était une fois des marins, par Jean-Paul Léger et Maurice Gindreau
La Découvrance

Les anciens, ceux qui ont connu la voile, partent discrètement, comme ils ont vécu, emportant avec eux des souvenirs qu'ils eurent parfois bien du mal à partager. Des vies entières à défier la mer, à traquer le poisson pour que leurs familles puissent vivre, voire survivre. On s'extasie devant les exploits des nouveaux navigateurs qui, certes, ne manquent pas de courage mais qui font de l'aventure leur métier alors que, pour nos vieux marins, l'aventure faisait partie de leur métier. Sans radio, sans aide satellitaire, ils ne pouvaient compter que sur eux-mêmes et, dans les cas extrêmes s'en remettre à la Providence. Pour connaître la dure réalité de la vie des pêcheurs, mais aussi leurs espoirs, leurs joies, larguons les amarres avec Auguste, Yves, Ernest et les autres pour le golfe de Gascogne, l'océan Indien, la Terre Adélie et les toutes premières expéditions. Ce sont quelques tranches de vies que Jean-Paul Léger et Maurice Gindreau ont recueillies ces dernières années. Certains de ces témoignages ont été publiés dans le journal hebdomadaire Le Marin.

Maurice Gindreau a été prêtre à l'île d'Yeu de 1971 à 1981. Il a constaté que, même dans une île, les gens ignoraient le quotidien des marins. Maurice a souhaité mieux connaître ces gens qui vivaient au large durant des jours voire des semaines. Il s'est donc embarqué sur des navires pratiquant différents types de pêche, en hiver comme en été. Tout en participant à la vie à bord, Maurice prenait des notes puis, rédigeait un petit compte-rendu qu'il remettait aux familles des équipages. Maurice est heureux d'offrir ces témoignages qui datent d'une trentaine d'années. Maurice Gindreau n'a pas quitté le service actif puisqu'il est toujours en charge d'une paroisse qui a beaucoup souffert de la tempête Xinthia en 2010 : La Faute-sur-Mer. Jean-Paul Léger, originaire de l'île d'Yeu, a navigué comme officier radio de la marine marchande de 1967 à 1977. Issu d'une famille de pêcheurs, il reste très attaché à son île même s'il vit maintenant en Gironde. Voyant peu à peu les vieux marins de la voile disparaître, il a voulu sauvegarder une partie du patrimoine maritime en allant à la rencontre de ces anciens qui, pour la plupart, ont commencé à naviguer à 13 ou à 14 ans dans des conditions souvent très dures.
Parution mars 2012 - 226 p - Broché - 23 € - La Découvance - ISBN 978-2842657161

© Françoise Massard / www.cargos-paquebots.net